Logo Saint Paul

stp11p001- >Home page > Accueil Saint Paul > Index commune > Histoire : Panorama historique


Panorama historique


Commune au passé peu commun, elle fut habitée dès la fin du néolithique.
De nombreuses sépultures et gravures témoignent de la présence de l'homme dans la vallée.

La première voie importante de communication longea le Gardon à Cendras et fut tout d’abord appelée “Route des Arvernes” puis “Régordane”, avec la voie secondaire mais tout aussi importante qui remonte le Galeizon.

Cette dernière fut empruntée plus tard par les troupeaux de transhumances ; elle fut la voie collectrice de Jalcreste, le chemin des Francs après Clovis (500 après Jésus Christ), puis plus tard encore le «Grand Chemin Royal d’Alais al Perayret». En 1758, Monseigneur de Beauteville, Evêque d'Alès obtint des Etats du Languedoc l'ouverture de la route actuelle.

Dans les années qui marquent la transition entre le 17ème et le 18ème siècles, le village de Saint-Paul et le hameau de Mandajors sont au cœur de la guerre religieuse qui oppose Protestants et Catholiques.
La crise s'aggrave en 1702 avec l'assassinat de l'Abbé du Chaïla au Pont de Monvert (Lozère) qui plonge la commune dans une douloureuse période de conflit (cf. pages suivantes).

Au cours de la Révolution française, la commune porte provisoirement le nom de La Coste-la-Montagne.

Pendant le 19ème siècle et jusqu'à la veille du premier conflit mondial, la commune participe à l'essor industriel du bassin d'Alès (cf. derière page).